Sélectionner une page

Pertes vaginales : Quelles sont les raisons ? Quels sont les différents types ?

Sous l’action des oestrogènes, le vagin produit des sécrétions naturelles de la puberté jusqu’à la ménopause. Ces pertes vaginales également nommées « leucorrhées » prennent l’aspect d’une substance ni épaisse ni liquide et de couleur crème. Toutefois, leurs odeurs ou couleurs peuvent quelquefois être le signe d’une infection. Quels sont les différents types de pertes vaginales ? Quelles sont les probables causes ?

Quels sont les différents types de pertes vaginales ?

Les pertes vaginales sont classées selon leur couleur et leur consistance. La plupart des sécrétions sont normales, mais d’autres pourraient signaler un problème sous-jacent qui nécessite un traitement.
  • Les pertes épaisses, blanches et crémeuses
Généralement, les pertes épaisses et crémeuses indiquent le signe d’une mycose. Elles pourraient aussi être suivies de picotements et de gonflements autour de la vulve.
  • Les pertes blanches, jaunes ou grises
Si ces pertes sont accompagnées d’une odeur de poisson, elles signalent en général une vaginose bactérienne. Cette infection pourrait également se manifester par des démangeaisons et des gonflements, mais pas tout le temps.
  • Les pertes jaunes ou vertes
Les pertes de couleur jaune ou verte ne sont pas normales. Lorsqu’elles sont épaisses avec la présence des morceaux solides ou quand elles sont suivies d’une mauvaise odeur, il faut automatiquement penser à une infection à la trichomonase. C’est une infection qui se propage habituellement au cours des rapports sexuels.
  • Les pertes brunes
Ce sont des pertes qui renferment du sang. Les pertes brunes peuvent être le résultat de menstruations irrégulières. Elles peuvent également indiquer une maladie plus sérieuse comme le cancer du col de l’utérus si elles sont accompagnées de douleurs au niveau du pelvis ou de saignements vaginaux. Le blog santé d’Emanuelle renseigne sur les compléments d’information.
  • Les pertes jaunes opaques
Les sécrétions jaunes opaques, spécialement si elles s’accompagnent de douleurs au niveau du pelvis, sont souvent le signe d’une gonorrhée.

Quelles sont les causes des pertes vaginales ?

Les causes plausibles de pertes vaginales varient en fonction de l’âge. Durant l’enfance, les causes habituelles sont :

  • Une infection due à une bactérie dans l’appareil digestif ;
  • Les produits chimiques contenus dans les bains moussants ou les savons ;
  • Un corps étranger semblable à un morceau de papier toilette ou parfois un jouet.

Chez la femme en âge de concevoir, les pertes proviennent généralement d’une infection vaginale. Les plus connues sont : la vaginose bactérienne, la candidose (infection par des levures), la vaginite à Trichomonas (sexuellement transmissible), etc. Après la ménopause, plusieurs femmes souffrent de pertes vaginales anormales. Ces pertes sont dues à la baisse des taux d’œstrogènes qui rend le vagin plus fin et plus sec.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This