Sélectionner une page

La luminothérapie contre la dépression saisonnière

Pourquoi la luminothérapie est utile contre la dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière se caractérise par une perte d’énergie et une baisse de moral. Elle survient principalement en automne et en hiver, lorsque la luminosité baisse et que l’on passe plus de temps à l’intérieur. Près de 10 à 15 % de la populations seraient atteints par une forme de dépression saisonnière.

Pour contrer les effets de la faible luminosité, la luminothérapie, c’est à dire le fait de s’exposer volontairement et régulièrement à une source de lumière de forte intensité, a prouvé son efficacité. Ses effets son similaires à ceux des anti-dépresseurs, sans effets secondaires.

Vous aurez besoin d’une lampe de luminothérapie pour faire vos séances, soit à domicile, soit dans un institut spécialisé.

Voici quelques conseils pour bien profiter d’une séance de luminothérapie.

– choisissez le bon moment pour vos séances. La plupart des utilisateurs de lampes de luminothérapie font leur séance le matin, pour bien se réveiller. Mais si vous avez tendance à piquer du nez à 17h en hiver, un petit quart d’heure en rentrant du travail vous fera du bien et vous offrira une soirée dynamique, histoire de dire que vous ne faites pas que métro-boulot-dodo en hiver !

– choisissez entre lampe plein spectre (lumière blanche) ou une lampe bleue. Les lampes plein spectre répliquent la lumière du jour, composée de l’intégralité du spectre lumineux visible (mais si, le blanc est bien la combinaison de multiples couleurs : vous le voyez dans les arcs-en-ciel!). Les lampes bleues sont concentrées sur la zone du spectre qui stimulerait le plus les glandes responsables de l’éveil et du moral. Moins répandues que les lampes blanches, elles se distinguent grâce à un encombrement plus faible et une consommation d’énergie plus frugale. Philips est le principal fabricant de lampes bleues.

– choisissez la lampe la plus adaptée à votre mode de vie. Nomade ? Choisissez une lampe portable pour l’emmener au travail. Multitâche ? Choisissez une lampe à forte surface lumineuse, histoire de pouvoir travailler sur ordinateur pendant votre séance (les lampes à petite surface vous forcent à rester à une vingtaine de centimètres pour profiter de leurs effets). Frugale ? Visez la faible consommation énergétique.

Enfin, assurez-vous que la lampe est homologuée UE. Ce n’est pas un objet très compliqué, mais il y a tout de même des précautions à prendre avec tout ce qui concerne la vue… Si le label UE est indispensable, inutile en revanche de rechercher à tout prix la qualification de « dispositif médical » que présentent certaines lampes. Les critères vont bien au-delà de ce qui est nécessaire pour un usage domestique. C’est un plus, mais pas forcément nécessaire.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This