Sélectionner une page

Le rêve de la maison intelligente ?

La « maison du futur » a longtemps été une chimère. Pourtant, avec le nombre croissant d’objets connectés, nos habitations sont de plus en plus automatisées et deviennent intelligentes. Cela a été initié avec la domotique, sensée être le cerveau de la maison.

Concrètement, ces systèmes proposent des solutions censées simplifier la vie à la maison, tout en pilotant des objets à distance par Internet. Ainsi, grâce à ses nombreux capteurs, un système domotique vous fait économiser de l’énergie en contrôlant le chauffage, vous protège des intrusions, allume automatiquement la lumière avant que vous n’arriviez. On commence à parler de maison intelligente, même si les services rendus restent la plupart du temps assez basiques.

En effet, ce n’est qu’un début. L’année 2018 sera résolument orientée IoT, un acronyme de « Internet Of Things », ou en français « l’Internet des objets connectés ». Selon plusieurs études, il y a aujourd’hui environ 15 milliards d’objets reliés à internet. Ce nombre devrait plus que tripler d’ici 15 ans.

Le contrôle par la voix, encore à ses débuts, ouvre également de nouvelles perspectives. Vous n’avez plus à utiliser une télécommande compliquée ou bien une tablette tactile utilisant un logiciel propriétaire. La voix est la façon la plus naturelle de pouvoir communiquer avec sa maison. Le futur est déjà à la porte de nos maisons, mais ce n’est qu’un début.

La grande évolution majeure a été initiée par Google et Amazon avec leurs enceintes connectées. A la base elles sont là pour jouer de la musique et répondre à quelques questions basiques. On communique avec elles en leur parlant, tout simplement. Mais elles peuvent surtout voir leurs fonctionnalités enrichies, et de nombreuses entreprises commencent à proposer des services via ces petits boitiers.

Il est dores et déjà possible de commander un taxi ou une pizza uniquement avec la voix. Mais très prochainement vous pourrez par exemple dire « lorsque ma femme rentre à la maison, met le chauffage à 21° et commande la pizza préférée des enfants ». Votre maison devient votre assistant personnel, qui vieille sur vous et votre santé.

Evidemment se pose le problème de la confidentialité de vos données. Car ce systèmes vont devenir de plus en plus intrusifs, ils vous surveilleront tout au long de la journée pour apprendre à mieux vous servir. Mais ces données pourraient aussi être exploitées, notamment pour faire un ciblage commercial. Google est connu pour utiliser ce modèle économique. Le géant de Mountain View propose de nombreux service gratuits, en échange de la collecte de vos données. Bref, comme dit l’adage, « quand un produit est gratuit, le produit c’est vous ! ».

Ces enjeux de confidentialité seront donc au coeur des enjeux de la maison intelligente.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *