Sélectionner une page

Le bac STMG : la série gagnante ?

Après les trois séries (L, S et ES), du baccalauréat général, le bac technologique se décline en huit disciplines. La première, le bac STMG qui signifie, sciences et technologies du management et de la gestion, est une orientation vers une section de professionnalisation du baccalauréat. Elle débute dès la première et s’adresse à de multiples profils. Les lycéens y accèdent après une seconde générale ou technologique. Initié à la rentrée 2012, le bac STMG remplace l’ancien STG, qui lui-même faisait suite au baccalauréat STT.

Les élèves qui s’y épanouissent sont ceux qui s’intéressent au travail dans une entreprise ou une institution. Ils sont curieux d’acquérir des connaissances portant sur les ressources humaines, la communication, le marketing ou bien encore la finance. La filière revient sur le fonctionnement d’une société, l’organisation du travail et l’élaboration d’une stratégie.

Elle dispose de ses propres matières : droit, économie et management des organisations. Toutefois, le socle commun généraliste n’est pas, pour autant négligé. L’élève reçoit un bagage en expression orale, écrite, en langue étrangère, sans oublier la culture, l’histoire et les mathématiques.

Bon à savoir : 63 % des admis à un BTS Management commercial opérationnel (MCO) sont issus d’un baccalauréat STMG.

Le bac STMG : les études courtes

Plus de la moitié des bacheliers STMG optent pour une filière courte : un BTS ou un DUT, en deux ans, en fonction de leur option en terminale. La gestion, la finance ou bien encore le commerce et le management sont autant de débouchés courts possibles souligne le site ltpsully.com.

Le bac STMG : des études de 3 à 5 ans

Un bon tiers des bacheliers choisissent une filière plus générale à la faculté de droit ou d’économie et gestion. D’autres encore intègrent une école de droit. Ils doivent pour cela disposer d’une bonne culture générale.

Les meilleurs élèves tentent les écoles de commerce en passant ou non par une classe préparatoire.

Le bac STMG : une large palette de professions

Le secteur privé réserve à de nombreux titulaires d’un bac STMG des métiers dans les secteurs de la communication, du marketing, de la finance, de la gestion, des ressources humaines ou bien encore des systèmes d’information.

Après une filière courte, il n’est pas rare qu’un bachelier STMG devienne assistant de direction, technicien réseau ou bien encore responsable commercial. Des études plus longues après un bac STMG permettent d’exercer des professions comme contrôleur de gestion ou bien encore d’analyste financier.

Le cas de la filière sociale et paramédicale

Les secteurs du social et du paramédical sont rarement mis en avant comme des débouchés de la section STMG. Pourtant, ils présentent des opportunités intéressantes pour les élèves de terminale de cette filaire. Pour les lycéens qui souhaitent travailler dans le social (comme éducateur spécialisé, par exemple) ou ceux qui se destinent à une profession paramédicale, l’option STMG présente de sérieux arguments. Des écoles qui forment aux métiers du social recrutent au niveau bac, tout comme certains DUT et BTS. Côté paramédical, les formations offertes impliquent toutefois un bon niveau en mathématiques.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This