La modestie ne paie pas au travail, il faut le savoir.

On connaît tous un collègue capable de dire : « j’ai imaginé une solution exceptionnelle, vous n’allez pas y croire, je suis épuisé ! ».
Certes, ce genre de collègue n’est pas très populaire ; mais bien souvent, a force de se mettre en avant, il réussit a convaincre son supérieur de sa valeur, ce qui lui garantit un statut un peu a part dans l’entreprise.
Personne n’ose remettre en question sa charge de travail et ses compétences.

Faut il être arrogant pour réussir ? La réponse est oui, et les exemples ne manquent pas.

Etre humble est très bien vu une fois qu’on est arrivé au sommet, les gens apprécient les gens qui ont réussi et qui restent modestes.

Mais en attendant d’arriver au top, pour monter les échelons au travail, il faut se faire remarquer, et cela n’arrivera pas en vous habillant en gris souris, en rasant les murs et en dévalorisant votre travail.

Mettez vous en avant.

Cependant, vous n’avez pas forcément envie de devenir imbuvable et detesté de tous vos collègues…

Alors comment trouver le bon équilibre et faire valoir ses compétences sans avoir l’air de se vanter ?

C’est simple : il faut avant tout savoir accepter les compliments.

Inutile de mettre systématiquement votre travail en avant, mais par contre, si on vous complimente sur votre travail, ne minimisez surtout pas votre rôle.
Même si vous ne pensez pas avoir réalisé un exploit, inutile de le dire…

Ne dites pas : « oh c’était rien, ça ne m’a pas pris très longtemps, n’importe qui aurait pu le faire ! »

Mais plutôt : « c’est vrai que c’était un travail complexe, qui m’a demandé du temps et de la concentration, je suis content que tu sois satisfait »

N’exagérez pas trop, et ne le dites pas ouvertement , mais laissez toujours entendre que vous avez été important pour la réussite du projet.

Catégories : Professionnel, Métier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *