Sélectionner une page

Homéopathie : pour quelles indications thérapeutiques ?

Dans un premier temps, il faut savoir que la médecine traditionnelle et l’homéopathie ne s’opposent pas, elles se complètent ! La thérapeutique homéopathique est pratiquée par de nombreux professionnels de la santé, elle permet de prendre l’organisme en charge dans sa globalité. Non toxique, préventive, curative et efficace, l’homéopathie a une action profonde et durable. Adultes et enfants peuvent être traités avec des remèdes homéopathiques. D’ailleurs, le Dr Pierre Popowski, homéopathe et pédiatre a rédigé un ouvrage sur le sujet : « Soigner son enfant avec l’homéopathie ».

L’homéopathie, une des médecines alternatives qui bénéficient d’un régime particulier en matière d’autorisation de mise sur le marché

Dans le domaine de l’allopathie, avant de commercialiser un médicament, les laboratoires doivent obtenir une autorisation des autorités sanitaires ce qui implique de nombreuses et couteuses études. Même si en matière d’homéopathie, il est aussi nécessaire d’obtenir une autorisation de mise sur le marché la procédure est simplifiée. La prise de remèdes homéopathiques est sans risque.

Des études rigoureuses portant sur l’ensemble des signes pathologiques de chaque dilution, ont permis d’élaborer un tableau très précis de l’action de chacun des produits d’homéopathie mis en marché. Le but recherché de ces produits n’étant pas de supprimer la maladie, mais plutôt d‘améliorer l’état d’une personne. Il existe autant de traitements en médecine douce qu’il y a de pathologies

De plus en plus de patients ont recours à la thérapeutique homéopathique pour se soigner ou prévenir une pathologie, c’est notamment le cas de la grippe.

Les principes de l’homéopathie ? 

Les traitements homéopathiques sont basés sur le trépied conceptuel de Samuel Hahnemann : infinitésimalité, globalité et similitude. Une prescription de substances à faibles doses (infinitésimales) contribue à exclure tout risque de toxicité lors d’un traitement thérapeutique.

Malgré les réticences de la communauté scientifique, les médecines douces sont en plein essor avec une croissance exponentielle de plus de 155 % depuis 2014.

Certains médecins se sont spécialisés dans les traitements homéopathiques mais il est aussi possible d’obtenir une prescription lors d’une consultation chez son médecin généraliste. Des affections comme la grippe ou une fièvre peuvent être traitées grâce à des remèdes homéopathiques. Mais ceux-ci peuvent également être un support et intervenir en complément d’un traitement allopathique pour des maladies cardiovasculaires ou un diabète, par exemple. L’homéopathie intervient également dans la médecine vétérinaire.

Les médecins ostéopathes soulignent que la grande force des traitements homéopathiques résident dans leurs capacité à limiter les risques de fréquence et d’intensité pour une maladie donnée.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This