Le prêt auto et ses dérivés comme la LOA sont très prisés en France, mais comme tout produit bancaire, les offres ne se ressemblent pas. Choisir les meilleures formules, réduire les taux, booster ses chances d’acceptation, tout cela relève d’un parcours de combattant. Des astuces permettent toutefois d’« emprunter malin » chez les banques ou les autres organismes financiers.

Les objets du prêt

La somme empruntée est le cœur du crédit auto et elle dépend de la valeur de la voiture à acheter. Le montant de l’apport personnel influence également sur la valeur du prêt qui peut atteindre jusqu’à 75 000 euros selon l’organisme sollicité. Il ne s’agit pas du choix de l’emprunteur, mais de sa capacité de remboursement.

En général, une banque accorde un prêt en fonction du taux d’endettement du débiteur : les mensualités ne doivent pas dépasser 33 % de ses revenus. Le capital emprunté varie selon que la voiture à acheter soit neuve ou d’occasion. La durée du prêt dépend de la valeur du véhicule à acquérir et des possibilités du débiteur en termes de remboursement.

Elle est modulable en fonction de la valeur des mensualités qui est déterminée à l’avance : les faibles mensualités vont rallonger la durée alors que celles plus élevées vont la raccourcir. Cette dernière option est plus avantageuse, car le coût total du prêt sera réduit en raison des faibles taux proposés par la banque à cet effet. Néanmoins, chaque mensualité dépend toujours des revenus de l’emprunteur et du montant du capital emprunté.

Le taux et le coût du prêt auto

Les banques sont rémunérées par les intérêts du prêt auto : chacune d’elles propose ses propres taux d’emprunt en fonction de chaque cas (revenu et capacité de remboursement du débiteur, durée du prêt, etc.). Les  intérêts du crédit vont être déterminés par le taux nominal , qui permet de calculer le TEG ou Taux effectif global qui englobe tous les frais inhérents au prêt : assurance, frais de dossiers, garanties, etc. En savoir plus sur les pret auto CIC.

Ce taux va définir la valeur des mensualités qui, additionnées entre elles, constitueront le coût total du crédit auto en enlevant le montant du capital emprunté. Le TEG ainsi que le coût total du crédit sont les premiers critères de choix pour trancher entre toutes les offres de plusieurs banques.

Un apport personnel  conséquent permet de réduire le montant du crédit et le taux appliqué, optimisant ainsi les dépenses pour l’acquisition de la voiture. C’est également un bon moyen d’augmenter les chances d’acceptation du prêt auprès par la banque.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *