Sélectionner une page

Comment supporter l’absence de son mari ?

Il est très difficile de rester sans son mari pendant qu’il est en prison. Son enfermement vous pèse. Vous devez à la fois vous montrer forte pour lui, tout en assurant votre vie quotidienne : travailler, s’occuper des enfants, voir les proches… Craquer n’est pas simple.

De bonnes habitudes et des projets vous aident sur le long terme.

Ne pas flirter avec d’autres hommes

Ce conseil coule de source, mais c’est beaucoup plus dur qu’on ne l’imagine, surtout si votre mari est en prison pour plusieurs années. Ne sous-estimez pas les pulsions sexuelles car vous en aurez. Au contraire, il faut les accepter, quitte à devoir se plaisir seule avec un œuf vibrant… Essayez de voir avec l’avocat de votre mari s’il est possible de profiter d’un peu d’intimité avec les parloirs familiaux.

Flirter avec un autre vous mènerait à la déprime. Vous auriez honte de faire cela alors que l’homme que vous aimez vraiment est en prison. Limitez donc les risques en faisant attention à ces amis masculins qui fleurissent dans votre entourage quand votre conjoint est derrière les barreaux…

Faire des projets pour la sortie

Qu’elle soit dans deux mois ou sept ans, la sortie est l’objectif. Ne le perdez pas de vue sous peine de naviguer dans le brouillard. Avec votre mari, évoquez ce que vous ferez quand il ne sera plus en prison.

Les objectifs peuvent être professionnels ou personnels. Ainsi, vous pourriez l’aider à décrocher un diplôme afin qu’il puisse travailler à sa sortie ou vous pourriez voir ensemble pour déménager dans un autre lieu afin qu’il s’écarte de ses relations d’enfance qui ont mal tourné…

Continuer d’entretenir des liens étroits

La séparation physique ne doit pas signifier la séparation des pensées. Une distance s’installe petit à petit quand vous êtes avec une personne en prison depuis plusieurs mois et que la sortie n’est pas prévue de suite.

Il faut maintenir la flamme entre vous deux. Les parloirs sont décisifs. Plutôt que d’amener les mauvaises nouvelles, apporter les bonnes et essayez d’être positive. N’hésitez pas exprimer vos sentiments, même si c’est la tristesse de la séparation, et de laisser votre mari vous dire les siennes.

Si l’écriture est aujourd’hui mise de côté au profit du téléphone, des sms et des échanges rapides, elle peut renaître dans un couple vivant une longue séparation. Il n’y a pas besoin de savoir écrire parfaitement ou d’avoir un vocabulaire d’écrivain pour entreprendre des échanges de lettres. La longueur du format et la possibilité de s’exprimer après réflexion permettent une vraie profondeur dans les propos.

Enfin, essayez dans la mesure du possible d’avoir des échanges téléphoniques réguliers. Parler des choses banales comme les résultats scolaires des enfants permet de retrouver un peu de votre quotidien habituel.

 

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *