Sélectionner une page

Comment éviter de vous faire voler votre vélo (et ses accessoires) cet été ?

Avec les beaux jours, faire du vélo devient un vrai moment de plaisir ! Que ce soit pour nos trajets quotidiens ou juste pour la balade, le vélo est toujours le bienvenu lors de la saison estivale. Du moins notre plaisir dure-t-il tant qu’on retrouve notre bicyclette là où on la laissée ! Le vol, ou la dégradation de vélo, sont malheureusement toujours aussi fréquents. Rien que pour 2016, près de 500 000 deux roues ont été dérobés en France, soit plus de 1 300 vélos par jour ! Si le phénomène ne s’enraye pas, il existe plusieurs moyens pour minimiser les risques et éviter de se faire voler son vélo cet été !

L’antivol indispensable

Cela semble évident : si vous avez un vélo, il vous faut un antivol… Mais encore faut-il l’utiliser à bon escient ! C’est-à-dire tout le temps ! Quelle que soit la durée pour laquelle vous laissez votre vélo, ne serait-ce que pour plonger dans la boulangerie et acheter le pain, vous devez prendre le temps de l’attacher correctement.

Trop de cyclistes pensent que quelques minutes ne suffiront pas pour qu’on leur vole leur engin. C’est faux. Une association d’usagers du vélo l’a démontré récemment : il suffit de quelques secondes à un voleur pour scier un antivol classique. Alors imaginez le temps qui lui faut lorsqu’il n’en trouve même pas… Une autre évidence ? Certes mais essentielle à rappeler !

Le bon antivol pour votre vélo… et pour ses accessoires !

L’antivol doit avoir des qualités de résistance minimum pour être efficient. Cependant près de 95% des cyclistes utilisent un antivol de mauvaise qualité. Faites-le choix d’un antivol sans rechigner sur le prix car il s’agit d’un investissement. Sachez que plus un antivol est imposant et lourd, plus il est dissuasif pour en éventuel voleur. Evitez ceux qui sont en câble, en spirale : c’est un jeu d’enfant à couper. Préférez les antivols en U ou à mâchoires.

Il existe également aujourd’hui des antivols pour les accessoires de votre bicyclette. Par exemple, des antivols à selle qui sont très faciles à poser et très efficaces dans leurs fonctions spécifiques comme ici notamment. Si vous ne trouvez pas d’antivol pour chacun de vos accessoires, mieux vaut emporter ces derniers avec vous, une fois votre vélo attaché.

Bien attaché au bon emplacement

Votre vélo doit être toujours attaché à un point fixe. Celui-ci doit être résistant et en bon état. Optez pour un endroit fréquenté, bien éclairé, voire bénéficiant de la vidéo-protection : la discrétion est la meilleure alliée des voleurs. Evitez donc les locaux fermés, les lieux privés… Contrairement à ce que l’on pourrait penser, 43 % des vols de vélo ont lieu dans des locaux fermés.

Quand vous attachez votre vélo, passez votre antivol autour du cadre et non d’une roue. Il faut être attentif à toujours orienter sa serrure vers le bas, de façon à en contraindre l’accès et à en compliquer la dégradation. De plus, laissez le moins d’espace possible entre le point d’attache et votre vélo.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This