Sélectionner une page

8 astuces pour faire face au stress

On doit tous faire face au stress de temps à autre, et on y arrive plus ou moins bien.

Certains peuvent même tomber « malade de stress » en développant des pathologies diffuses : dépression, troubles gastriques, insomnie…

Certains (pompiers, policiers, ambulanciers…) s’engagent volontairement dans des professions ultra stressantes sans pour autant craquer. Pour eux urgences, imprévus et risques sont le quotidien.
Qu’ont-ils à nous apprendre sur la manière dont nous pouvons gérer le stress ?

8 astuces pour mieux travailler sous pression :

1-Est-ce que c’est vraiment du stress ?

Tout d’abord il faut savoir de quoi on parle : travailler sous pression ne signifie pas forcément être stressé.
La pression est une contrainte parmi d’autres. C’est quand on ne supporte plus cette pression, et quand on a l’impression de ne pas pouvoir y faire face qu’on parle de stress.

2-Est-ce que ça va durer ?

Chez les professionnels ou la pression atteint des sommets, tous s’accordent a dire que celle ni ne serait pas viable sur la durée.
Plus on est obligé de travailler longtemps, à un rythme soutenu, plus le sentiment de pression va devenir un facteur important. Essayez donc d’identifier les pressions durables ( comme un chef trop exigeant)et celles qui sont temporelles ( un dossier a rendre avant jeudi).

3-L’adrénaline comme une alliée

La perception de stress reste subjective.
Certains voient les imprévus et les urgences comme des « boosters ».
Physiquement, et depuis la nuit des temps, le stress permet à l’organisme de libérer des hormones permettant de réagir plus vite ( en combattant le mammouth ou en fuyant vers la grotte)

4-Il faut anticiper

Ceux qui ont l’habitude du risque, ne se laissent pas prendre au dépourvu, ils sont préparés.
Les temps calmes leur permettent de se préparer et d’anticiper au maximum.

5-Vous n’êtes pas seul

La complicité, l’esprit d’équipe sont de précieux antidotes au stress.
Bien se connaitre dans l’équipe permet d’identifier rapidement, qui va bien, qui est fatigué…et donc d’envoyer la bonne personne en mission.

6-L’après est important aussi

Apres le moment de stress il faut aussi prévoir du temps pour évacuer.
Un débriefing est incontournable. Quand ça va mieux on repère ce qui a bien fonctionné, ce qui a été plus difficile : cela permet de gagner en efficacité pour la prochaine fois.

7-Se connaitre.

Le meilleur atout reste la connaissance de soi. Savoir ou sont nos limites, commet y fair face, pouvoir dire a son équipe ce qu’on est capable de faire ou pas, peut vous éviter bien des ennuis.

8-Décompresser

Plus le travail est stressant, plus il est nécessaire de faire de vraies « coupures ».
Vivre à la campagne, pratiquer un sport, lire ou avoir un hobby sans rapport avec le travail sont autant de soupape de pression.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This